Une construction de maison en kit est faite pour une extension d’une maison déjà existante ou pour commencer à construire une nouvelle habitation. Avant de s’atteler à cette tâche, il y a plusieurs facteurs à connaître ainsi que des paramètres à prendre en compte, mais de quels paramètres s’agit-il ?

Avant tout : bien se préparer

Si vous prévoyez de construire vous-même votre maison éco en kit, il faut prévoir du temps pour le chantier. De plus, pour être encore plus préparé, il vous est conseillé de consulter les avis des autres personnes qui ont déjà entrepris ce genre de construction. Avec cette solution, vous aurez des idées de ce à quoi vous devez vous attendre pour la construction de votre maison en kit. D’autre part, il vous est également possible de demander à des professionnels de visiter un chantier en cours. Durant toute cette visite, vous pouvez demandez au professionnel de vous éclaircir sur les questions en rapport à la construction de maison en kit qui vous tracassent. Cette autre solution est également valable si vous voulez voir le chantier de construction entrepris par un particulier.

Connaître les normes obligatoires

Comme toutes les autres constructions neuves, les maisons en kit doivent respecter la réglementation thermique actuelle ou RT 2012. En effet, à la fin du chantier, cette conformité est dûment vérifiée par les autorités compétentes. Un test d’étanchéité sera alors réalisé et le débit de fuites d’air vers l’extérieur ne doit pas dépasser 0,6 m3/m² de paroi et par heure. Certains constructeurs engagés dans une démarche qualité contrôlée par le gouvernement respectent par principe ce critère. Si votre maison ne respecte pas la RT 2012, vous devriez payer une amende qui peut monter jusqu’à 45000 euros et jusqu’à six mois de prison en cas de récidive.

Construire sa maison en kit

Si vous choisissez de construire vous-même votre maison en kit, vous devez pour cela commencer par la préparation du terrain et des fondations. Continuez ensuite par la pose et fixation de l’ossature et des panneaux sur les fondations, suivie de la pose de la charpente au bâti à l’aide de différentes poutres et vis, et de la pose de la toiture et celle de l’isolation par l’intérieur ou l’extérieur ; en finissant par la réalisation des finitions comme l’installation électrique, l’installation sanitaire, le raccordement à l’égout, la pose d’une gouttière, pose des revêtements de sol et muraux, etc.