Pour une maison écologique, comme une maison passive ou une maison BBC qui sont issues d’une construction bioclimatique, le choix du type de chauffage est très important puisque de ce chauffage découle les consommations en énergie du logement. Il est alors important de bien réfléchir avant de choisir son chauffage.

La PAC ou pompe à chaleur

Une des chauffages qui peut s’adapter à une maison passive est la pompe à chaleur. Avec sa construction bioclimatique, ces maisons ont besoins d’un chauffage adapté.   La pompe à chaleur consomme 4 fois moins que ce qu’elle restitue en termes de calories. Pour un rendement optimisé de ce système, il est conseillé d’opter pour un appareil qui va aussi bien gérer le chauffage intérieur que l’eau sanitaire. Il existe deux types de pompes à chaleur : la pompe géothermique qui extrait les calories du sol. Elle est un peu chère à l’achat et s’envisage sur une surface assez importante. Il y a également la pompe aérothermique qui récupère son énergie dans l’air.

Le poêle à bois

Pour une maison passive, un seul poêle à bois est amplement suffisant pour chauffer tout le logement du fait que la ventilation double flux peut répartir de façon homogène la chaleur dans tout l’habitat. De plus, bruler du bois est neutre pour l’environnement puisque le CO2 relâché dans l’atmosphère est équivalent au CO2 qu’a stocké l’arbre en poussant. En outre, le bois est généralement une ressource locale qui fait vivre l’économie locale tout en demandant peu de transport. Par ailleurs, le bois de chauffage est plus abordable par rapport aux autres énergies.

La chaudière à granulés ou pellets

Les pellets sont des granulés de bois produits à partir des déchets des scieries. Une chaudière à pellets fonctionne automatiquement à l’aide d’une vis sans fin qui l’a relie au réservoir de pellets. Les pellets sont très économiques comparés aux énergies fossiles comme le gaz ou le fioul.  Le chauffage à granulés de bois conserve également les avantages écologiques du chauffage au bois. Cependant, son emprunte écologique est un peu plus grande que celle du poêle à bois puisqu’il demande une plus grande transformation du bois. De même, son coût est supérieur aussi bien à l’achat de la chaudière que pour l’achat des pellets. Toutefois, une chaudière à pellets pourra s’occuper du chauffage et de l’eau chaude sanitaire ce qui n’est bien sûr pas le cas d’un poêle à bois.